Comment connaître la volonté de Dieu?

By Père Paul Boudreau  Recherchez-vous la volonté de Dieu dans votre propre vie? Bien, vous n’avez qu’à consulter les écritures saintes, l’Église, et l’expérience de votre vie personnelle.

To best view the content on this page, please rotate your device to the Landscape (horizontal) position.

AUJOURD'HUI, l’abbé Paul Boudreau accomplit son ministère dans une paroisse à Beaumont en Californie.  Il  arrive  parfois aux évènements paroissiaux sur sa vieille moto de course reconstituée!
AUJOURD'HUI, l’abbé Paul Boudreau accomplit son
ministère dans une paroisse à Beaumont en Californie.
Il arrive parfois aux évènements paroissiaux
sur sa vieille moto de course reconstituée!
PEUT-ÊTRE UN jour la science nous offrira une réponse à cette question: "Qu'est-ce que le Seigneur veut de ma vie?" Ce serait formidable! Mais Dieu sait que nous le cherchons partout. Aimer le Seigneur, c'est vouloir connaître sa volonté et vouloir le suivre. 'Car celui qui fait la volonté de Dieu est mon frère, ma sœur ou ma mère' (Marc 3:35). C'est ce que l'on désire faire. Il est vrai qu'il ne faut pas s'attendre à recevoir un courriel directement de la part de jésus-christ@volontédedieupourmoi.div! Dieu nous invite cependant à faire confiance à nos propres ressources.

Heureusement, nous avons la Bible, la Parole de Dieu: "Tout ce que nous trouvons dans les Écritures a été écrit pour nous instruire, afin que nous possédions l'espérance, par la persévérance et la consolation apportées par les Écritures" (Romains 15,4). Nous avons aussi l'enseignement de l'Église qui est guidée par une longue et sage tradition. Celle-ci nous indique que c'est par la prière que nous pouvons "discerner quelle est la volonté de Dieu" (Rm 12,2; Ep 5,17) et obtenir "la constance pour l'accomplir" (He 10,36) (Catéchisme de l'église catholique # 2826). Et n'oublions pas que notre expérience personnelle nous aide aussi à répondre à cette question. Quoi de mieux cherchons-nous?

La volonté de Dieu selon la Bible

Saint Paul nous rappelle que Dieu "nous a fait connaître son plan secret, qu'il avait librement décidé par avance d'accomplir en Jésus-Christ" (Éphésiens 1,9). En autres mots, nous connaissons déjà sa volonté. Elle est là, au plus profond de notre cœur, où Dieu est déjà à l'œuvre en nous. Dans la prière, nous nous laissons guider par cet amour qui nous habite, qui nous parle dans nos désirs les plus profonds, dans la voix de notre conscience.

Quand j'étais beaucoup plus jeune, je désirais tellement servir le Seigneur. Mais je ne savais pas comment le faire. Je me souviens d'avoir passé des heures en prière, à demander au Seigneur de me faire connaître sa volonté. J'ai demandé, j'ai imploré, mais je n'ai reçu que le silence. C'est seulement plus tard que j'ai pu comprendre que c'était le silence lui-même qui m'a permis d'entendre la parole de Dieu. Je ne savais pas encore que ce silence était la voix de Dieu: non pas en paroles entendues par mes oreilles, mais dans un silence qui retentissait au plus profond de mon cœur.

Ma supplication n'était pas pour rien, car j'ai enfin entendu le Seigneur et ce qu'il voulait de moi. Je m'attendais de voir une réponse apparaître sur une grande pancarte: "Par ici!" Mais c'était d'une façon beaucoup plus simple et subtile qu'il est venu me chercher. Tout d'un coup une occasion se présentait, une porte s'ouvrait, une lecture m'intéressait, une conversation avec un ami venait me chercher. Petit à petit, j'ai pu comprendre ce que le Seigneur demandait de moi, devenir ce qu'il voulait que je devienne. Parfois je m'étonnais devant ce qu'il pouvait réaliser en moi, parfois j'en était bouleversé. Mais surtout, je me sentais épanoui et heureux. Je voulais le suivre de plus en plus.

La volonté de Dieu dans l'église

Quand on s'investit totalement dans la vie de l'Église - par la prière, par l'étude de la Bible, par la participation à sa vie dévotionnelle, et surtout par la célébration de l'Eucharistie - on est formé et transformé dans notre vécu de la volonté de Dieu.

Mais il faut savoir que la foi n'est pas en elle-même suffisante, car "la foi sans les actes est inutile" (Jacques 2,20). Nous devons pratiquer notre foi. Quand on se trouve devant le choix du bien ou du mal; quand nos pensées, nos paroles, nos actions sont guidées par ce qui est juste; voilà des occasions concrètes pour accomplir la volonté de Dieu. "Ne vous conformez pas aux habitudes de ce monde, mais laissez Dieu vous transformer par un changement complet de votre intelligence. Vous pourrez alors comprendre ce que Dieu veut: ce qui est bien, ce qui lui est agréable et ce qui est parfait" (Romains 12,2).

Quand je discernais ma vocation, je n'appartenais pas à une paroisse. Je lisais la Bible, et je pensais beaucoup à Dieu et à Jésus et au Saint-Esprit, mais je ne m'orientais pas vers une communauté chrétienne. Je ne participais pas aux sacrements, au culte. Je me sentais un peu perdu. Mais quand j'ai recommencé à fréquenter l'église, ma vie a pris une direction plus claire. "Si quelqu'un fait la volonté de Dieu, celui-là Dieu l'exauce" (Jn 9,31). Telle est la puissance de la prière de l'Église dans le nom de son Seigneur, surtout dans l'Eucharistie." (Catéchisme de l'église catholique # 2827).

La volonté de Dieu dans notre histoire personnelle

C'est tout un défi de connaître la volonté de Dieu pour l'avenir. Mais quand on réfléchit sur notre passé, nous pouvons voir comment Dieu a été présent dans toutes nos expériences, bonnes ou mauvaises.

C'est facile de voir comment Dieu est à l'œuvre quand les choses vont bien, et de juger la preuve de sa présence par les succès de nos vies. Mais il faut reconnaître que le Seigneur est toujours avec nous - dans nos échecs autant que dans nos réussites. Dans son deuxième épître au Corinthiens, St Paul nous parle de sa faiblesse humaine. Il conclut en acceptant sa faiblesse pour le Christ. "C'est pourquoi je me réjouis des faiblesses, des insultes, des détresses, des persécutions et des angoisses que je subis pour le Christ; car lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort" (2 Cor 12,10).

C'est le Christ qui porte la croix de nos faiblesses humaines, ainsi que la lourdeur de nos erreurs et nos fautes. Il a souffert et a donné sa vie pour nous. Mais il est aussi ressuscité, et il chemine avec nous, il nous indique le chemin. Il nous fait comprendre que "tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu, qui sont appelés selon son dessein d'amour" (Romains 8:28).

La prêtrise est pour moi une seconde carrière. Avant d'entrer au séminaire, avant de devenir prêtre, la profession qye j'ai exercée pendant 10 ans a été de faire la course de motocyclette. Était-ce la volonté de Dieu pour moi? Bien, je n'en avais pas parlé avec Dieu auparavant, mais je crois maintenant que c'est devenu sa volonté pour moi. Parce que la course de motocyclette, c'est l'à que j'ai fait l'expérience de la joie de vivre, du "extreme thrill." J'y trouvais ma passion, mon bonheur.  Je suis persuadé que ce désir m'a guidé vers le Seigneur.

Le Catéchisme de l'Église Catholique nous dit que les humains ont un "désir naturel de bonheur. Ce désir est d'origine divine; Dieu l'a mis dans le cœur de l'homme afin de l'attirer à Lui qui seul peut le combler" (CEC # 1718). Cela signifie que tous les désirs positifs de notre coeur trouvent leur origine en Dieu. Ils sont là pour nous guider vers celui qui peut seul les réaliser. Tu veux connaïtre la volonté de Dieu? Regarde tout simplement dans ton coeur. Quel est ton désir? Suis-le. Fais ce que tu aimes vraiment.

Il y a plusieurs façons de faire ce que l'on aime. Veux-tu poursuivre des études en médecine? Fais-le. Veux-tu devenir professeur? Fais-le.Veux-tu pratiquer le patin artistique? Fais-le. Veux-tu apprendre à parler le chinois? Fais-le. Veux-tu devenir prêtre ou diacre, religieux ou religieuse? Fais-le. Répondre au désir de son cœur en demeurant proche de Dieu dans la prière et en développant notre lien à son église - voilà le meilleur chemin pour aller vers Dieu, même quand on a l'impression d'être perdu, de ne rien voir.

Ce qui est le plus difficile dans ce cheminement, c'est lorsqu'on se sent en opposition à ceux qu'on aime, comme nos parents et nos ami(e)s. Même les meilleurs parents ont des projets qu'ils voudraient que leurs enfants réalisent. C'est clair que mes parents avaient des projets pour ma vie, et ça n'avait aucun rapport avec la course de motocyclette! Et quand j'ai partagé avec mes amis mon désir de devenir prêtre, ils ont tous cru que j'avais perdu la tête. Mais ce qui compte c'est que moi j'y croyais, et que moi je l'ai fait. Et croyez-moi: je ne pourrais pas être plus heureux!

2008 © TrueQuest Communications

Comments

Sponsors
Sponsors